Aywaille appartient à ses habitants

Nous avons toujours eu et nous n’aurons qu’un seul objectif : travailler au service et avec tous les citoyens, peu importe les horizons d’où ils proviennent. Ce qui nous importe le plus, c’est que notre commune soit gérée avec équité, dans un esprit de justice sociale, en faisant la même place aux entrepreneurs qu’aux personnes qui sont dans la difficulté, avec un œil sans cesse rivé sur une utilisation parcimonieuse de l’argent public et sur une exigence permanente de renforcement de la qualité de vie dans une optique de développement durable.

Vitalité commerciale dans le centre d’Aywaille : qu’en est-il ?

L’année passée, à pareille époque, nous proposions un plan d’actions pour stimuler le commerce dans le centre d’Aywaille (à retrouver sur www.cdh-aywaille.be). L’idée maîtresse était et est de créer une nouvelle dynamique de développement commercial et de rassembler l’ensemble des acteurs autour d’un projet porteur et mobilisateur. La majorité libérale n’a pas saisi la balle au bond.

De renoncements en renoncements…

De renoncements en renoncements … Voilà déjà les fêtes de fin d’année qui pointent le bout de leur nez et trois années de législature communale écoulée. C’est avec un sentiment mitigé que nous abordons la 2ème partie de cette législature. Sentiment mitigé parce que les trois premières années n’auront pas laissé aux aqualiens des souvenirs mémorables assistant successivement à une victoire incontestée des libéraux avec des promesses séduisantes qui se sont dévoilées lors de la campagne électorale sous forme de 75 propositions et assez vite à des renoncements ou à des actes manqués qui n’ont permis que de maigres réalisations. Qui plus est, ces dernières s’inscrivaient, pour la plupart, dans le prolongement de celles entreprises lors de la dernière législature.

Vers plus de « bonnebouffe » dans nos écoles

Le problème n’est pas neuf, mais plusieurs études récentes l’ont à nouveau souligné : l’alimentationdes jeunes très souvent accompagnée d’un gaspillage alimentaire est déséquilibrée. Une étude de mai 2015, menée notamment par l’Organisation mondiale de la santé, a conclu que 20% des adolescents de moins de 16 ans sont en surpoids. Une autre montre que 40% des élèves de 8 à 12 ans n’achèvent pas leur repas de midi plus de 2 fois par semaine et que les tartines d’un écolier sur cinq terminent à la poubelle.

20 emplois communaux en danger. Stupeur, consternation et colère!

Sous le couvert d’économies budgétaires, la majorité MR est prête à privatiser le service de nettoyage de la commune et, de ce fait, à sacrifier 20 emplois au sein de l’administration communale. Au cdH, il n’y a pas de mot assez dur. La consternation domine.

Commerce à Aywaille : il n’est pas trop tard, mais il est temps !

Le commerce est en pleine mutation depuis plusieurs années à Aywaille. Osons reconnaître qu’il est aussi en perte de vitesse. Les facteurs sont multiples pour expliquer ce manque d’essor. Certains sont généraux et expliquent la difficulté que rencontrent d’autres centres semblables. D’autres facteurs sont propres à Aywaille.