Une solution : la concertation ! – Article cdH dans le journal de la commune du 2 mars 2018

Tout le monde s’accorde à dire que les projets de vitalisation du centre d’Aywaille et les choix qu’ils supposent en amont auront des répercussions durables sur un espace de vie et d’activité que nous partageons et que nous laisserons à nos enfants. En bref, ils nous engageront tous pendant des années. Ce constat qui ne fait pas l’ombre d’un doute doit amener les responsables politiques à réfléchir et à choisir la manière la plus propice pour faire en sorte que les décisions finalement prises soient épousées par le plus grand nombre. Dans cette optique, la concertation citoyenne se révèle être une garantie puissante si on veut que tout un chacun s’approprie, investisse et redécouvre in fine le centre d’Aywaille.

Dans une précédente édition (printemps 2017), nous défendions déjà les bienfaits et les vertus de la participation citoyenne trop souvent considérée comme un frein plutôt que comme une source de créativité, d’inspiration et de consensus. Nous écrivions : « Une concertation, bien menée, est éminemment fertile lorsqu’il s’agit pour une autorité politique de concevoir des projets et de créer l’adhésion en tentant de trouver un équilibre entre les différentes sensibilités, les aspirations citoyennes, la vision politique et la réalité technique et budgétaire pour générer un projet porteur et rassembleur ».

Fort de cette conviction, nous n’avons eu de cesse de plaider pour que chaque étape significative du processus de montage du projet de vitalisation du centre par la majorité Ensemble-MR  fasse l’objet d’une concertation large et approfondie de nature à associer les principaux bénéficiaires, à savoir les acteurs et les usagers du centre (commerçants, riverains, clients, utilisateurs, citoyens…) afin que leur expertise, leur expérience, leurs sensibilités et leurs aspirations soient prises en compte. Ce principe d’action a été martelé à maintes reprises, notamment en conseil communal, tout comme celui tout aussi fondamental et primordial à nos yeux de l’émergence et de la mise en œuvre d’une stratégie de dynamisation du centre et du commerce assortie d’un plan d’actions à court, moyen et long terme et construite de façon inclusive avec l’ensemble des parties prenantes.

C’est cette conception qui doit plus que jamais guider l’action de l’autorité communale et se trouver au centre du processus de décision de notre commune. C’est cette approche où le citoyen est pleinement acteur et participant de la décision politique que nous souhaitons impulser et placer au cœur de notre projet pour Aywaille.

V. MATZ, D. GERMAIN, D. RIXHON, M. GILSON et V. MOYSE.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *